Agrément préfectoral
  • Je recherche mon stage par région, ville, code postal...

  • Je sélectionne la date qui me convient

  • Ma place est réservée dans un centre agréé

Historique du permis à point

Le permis à points (ou du moins son projet) a été imaginé dès le milieu des années 70 mais il aura fallu attendre le 1er Juillet 1992 pour qu’il soit officialisé et mis en œuvre.

A l’origine, le permis à points n’était doté que d’un capital de 6 points, ce qui déclencha l’hostilité des professionnels de la route et le blocage du pays par les chauffeurs routiers pendant plusieurs jours. Suite à ces événements, la décision fût prise la même année de porter le capital du permis de conduire à 12 points.

Plusieurs améliorations ou modifications ont complété ce dispositif avec notamment l’entrée en vigueur du permis probatoire en 2004 (augmentation progressive du capital de 6 à 12 points sur une période de 3 ans sans infraction pour les jeunes conducteurs) ainsi qu’un assouplissement des règles du permis à points en 2011 (reconstitution du capital de points après 2 années au lieu de 3, sous certaines conditions, « amnistie » pour les infractions entrainant un retrait de 1 point après une période de 6 mois sans nouvelle infraction conduisant à une perte de points).

Le système du permis à points a été complété par les stages de récupération de points. Payants et dispensés par des organismes privés ou des associations agréés, ils ont été créés en premier lieu à l’attention des professionnels de la route puis finalement pour tous les détenteurs d’un permis de conduire ayant besoin de reconstituer leur capital point.

Trouvez un stage proche de chez vous