Le fonctionnement des radars

Ils font désormais bien partie du paysage, mais vous êtes-vous déjà demandé comment un radar pouvait constater une infraction et vous envoyer le pv directement dans votre boite aux lettres à domicile ?

Le radar automatique (tourelle, flash, hibou, etc)

C’est grâce à l’effet Doppler-Fizeau qu’un radar automatique peut calculer la vitesse d’un véhicule. Le radar émet une onde électromagnétique à une fréquence et dans une direction prédéfinie, cette onde rebondit ensuite sur le véhicule puis revient vers le radar.

La fréquence de l’onde change au moment où elle touche une surface, et c’est le calcul de la différence entre les deux fréquences qui permet de définir la vitesse réelle du véhicule.

Si la vitesse est supérieure à la vitesse limite enregistrée (la vitesse maximale autorisée), alors une photographie est prise (c’est le flash), et l’ensemble des données est envoyée au Centre National de Traitement (CNT) qui émet un avis de contravention et qui l’envoi à votre domicile. 

Le radar jumelles

Ce radar est celui utilisé par les forces de l’ordre. Il s’agit d’une paire de jumelles qui permet de contrôler la vitesse des véhicules visés. Ce radar envoie un faisceau laser vers le véhicule ciblé et mesure la vitesse de retour du faisceau. Il est ainsi capable d’établir la vitesse du véhicule.

Il n’y a pas de flash car il n’y a pas de photographie, c’est l’agent qui manipule les jumelles qui constate alors la vitesse et qui décide d’établir un avis de contravention ou bien d’intercepter le véhicule en cas de d'infraction d’excès de vitesse.

Le radar feu rouge

Ce radar fonctionne à l’aide de boucles magnétiques situées sous la chaussée. La première se situe au niveau de l’aplomb du feu et la seconde quelques mètres après.

Le radar est situé plusieurs mètres avant le feu, afin que la photographie laisse apparaitre la voiture et la couleur du feu.

Lorsque le feu passe au rouge (pas à l’orange), les boucles magnétiques s’activent. Lorsque les 4 roues d’un véhicule franchissent la première boucle, une première photographie est prise. Puis lorsque les 4 roues franchissent la seconde boucle magnétique, une seconde photographie est prise.

Lorsque 2 photos sont prises, cela signifie que le véhicule a franchi les 2 boucles magnétiques pendant que le feu était rouge, ce qui est constitutif de l'infraction. Les informations sont envoyées au Centre National de Traitement (CNT) qui va émettre un avis de contravention pour l’envoyer par voie postale.

 

Il existe encore d’autres radars (radar chantier, radar mobile, etc), mais leur fonctionnement est similaire aux 3 appareils que nous venons de voir, et la conséquence en cas d’infraction est toujours la même : la réception d’un avis de contravention.